Après ce petit break de 5 jours, durant lequel je n’ai pas du tout relu le livre de Mathieu Nebra :  Réussir son site web et durant lequel je ne me suis pas non plus approchée de mon ordinateur (même pas pour corriger les icones rebelles de ma sidebar, qui n’en font qu’à leur tête question alignement) me voilà fraiche et dispo pour reprendre mon apprentissage du web !

Programme du jour : Le référencement.


J’attaque donc la lecture du livre de Marie Prat : Référencement de votre site web – Google et autres moteurs de recherche. La lecture est intéressante, le contenu n’est pas révolutionnaire, mais il s’agit quand même d’une bonne révision générale sur les différentes techniques de référencement et je pense que ça va m’aider pour mon nouveau projet « Marques en herbe ».

Marie Prat, explique par exemple qu’un bon référencement se joue essentiellement en amont de la création du site et qu’il est capital de :

1. Définir clairement les objectifs de son projet, à quoi le site va-t-il servir ?

A communiquer ?
A informer ?
A annoncer un évènement ?
A vendre ?

En ce qui concerne Marques en Herbe, il s’agira d’un site de vente de marques déposées et de noms domaines.

Mais on peut aussi voir ça du côté du visiteur :

Pourquoi viendra t-il sur mon site ?
Que viendra t-il y chercher ?
Pourquoi préfèrera t-il mon site à celui des concurrents ?
Qu’y trouvera t-il de plus, de mieux, de différent ?

Je pense que le visiteur viendra sur le site de Marques en Herbe (si toutefois j’arrive à bien le référencer !), parce que je propose un produit qui est de plus en plus difficile à trouver : à savoir un nom de marque court, facilement mémorisable, déjà protégé et surtout accompagné d’un nom de domaine associé.

Aujourd’hui, trouver de telles « pépites » est vraiment très difficile, car le nombre des dépôts à explosé ces dernières années, atteignant 120 000 en France pour l’année 2008.

Et que dire des noms de domaines, trouver un .com relève de l’exploit le plus total.

Je pense donc que mes visiteurs seront avant tout des entrepreneurs pressés de lancer leur nouveau projet, ne souhaitant pas perdre de temps avec la recherche d’un nom, ni de risques avec les formalités de dépôt.

Sur Marques en Herbe, ils trouveront des marques « prêtes à l’emploi »


2. Définir précisément la cible du site, car « Un site web qui veut s’adresser à tout le monde, ne s’adresse précisément à personne … ».

Il faut donc se poser les bonnes questions et notamment à qui s’adresse le site, pour adapter le langage, le contenu et les fonctionnalités à nos futurs visiteurs.

Avec Marques en Herbe, je vise principalement 2 cibles :

1.  Les entrepreneurs (et leurs collaborateurs) qui souhaitent lancer un projet

2.  Les cabinets spécialisés en propriété intellectuelle et les agences de naming, chargés de trouver pour leurs clients des noms de marques.

Dans les deux cas je m’adresserai à des professionnels, je pourrai donc employer un langage technique.

3. Etudier la concurrence, l’objectif de cette étude et de savoir comment on pourra faire mieux que la concurrence et éventuellement comment on pourra ne pas reproduire leurs erreurs.

Les concurrents de marques en herbe sont avant tout des agences de naming, il s’agit principalement de créateurs de noms marques « sur mesure ».

J’ai relevé une dizaine de ces agences, dont les plus connues sont :

Demoniak
Nomen
Enekia
Lago
Raison d’être

Il y également un autre site plus proche de mon projet, vu qu’il commercialise directement des marques existantes, il s’agit de Dealip. Mes marques y sont d’ailleurs proposées à la vente.

Je ne sais pas si je ferai mieux qu’eux, par contre ce qui est certain c’est que je veux faire « différent ».

Je veux proposer le site le plus simple de la terre, où mes marques seront directement visibles, sans inscription interminable, sans  mots de passe.

Je veux vendre mes marques comme je vendrai des chaussettes (je fais évidemment référence au site d’Archiduchesse !), pour éventuellement provoquer des « achats coup de cœur »

Pour la suite, je vous propose de revenir demain, car là il faut que je bosse un peu !

A demain
Bise
Delphine