Logo Torpille

Chers lecteurs fidèles et attentifs de ce blog, Je pense que  depuis quelques mois, vous devez vous dire que professionnellement parlant  je suis la reine des girouettes !

Je dois vous avouer que parfois je me pose moi même la question !

Car après avoir  annoncé le lancement de mon nouveau concept  « Marques en herbe », puis celui de Cigalia, puis le nouveau projet Klaxon, dont je ne vous ai toujours pas dit de quoi il s’agissait et bien figurez vous que finalement j’ai pris une décision incroyable : 

j’ai décidé de donner une seconde vie à TORPILLE.

Ça prouve au moins à que je ne suis pas rancunière !  Mais laissez moi vous expliquer tout ça  :

Avec Torpille,  j’ai vraiment crée une belle marque avec un vrai produit de qualité, comme on en trouve rarement aujourd’hui : belle percale 100% coton, coupes impeccables, avec des  motifs exclusifs imprimés en fixé lavé pour que les coloris tiennent avec le temps, avec un concept familial sympathique ….

et pourtant depuis 2007, j’ai vécu la misère avec cette marque, j’ai connu la trahison, la tromperie, les huissiers, les ventes dans les comités d’entreprises, une liquidation,  j’en passe et des meilleurs et si ça vous amuse ou si vous avez du temps à perdre, retrouvez toute mon aventure Torpille  sur ma page facebook.

A ce propos, ce qui serait vraiment sympa et totalement gratuit, c’est de cliquer sur le bouton suivant si ça n’est pas déjà fait, puis de cliquer sur le bouton « j’aime » en haut de la page :

C’est bon, à ce stade  je n’ai que des fans Torpille ?  attention je vais compter pour vérifier !  ok continuons alors :

Donc, si j’ai  « survécu » pendant toute cette période, c’est évidemment grâce au soutien de mes proches, mais aussi grâce à mes clients, à ces clients qui pour certains ont acheté toute la collection, soit 14 imprimés tellement ils adoraient mes chemises et mes caleçons.

à ces clients qui me réclament quand je les croise dans la rue (chez moi à St Germain en Laye) une 2ème collection de chemises, qui me réclament à corps et à cri des nouveaux caleçons.

Sinon, à part ces soutiens inconditionnels, j’ai fait également 2 belles rencontres qui m’ont fait beaucoup de bien, qui m’ont fait tenir un peu plus longtemps que prévu, la 1ère étant celle avec Patrice Cassard créateur du site Archiduchesse qui m’ a donné un coup de pouce médiatique incroyable et la 2ème qui en a découlé, il s’agit de ma rencontre avec Sylvain d’ Open Resources, qui m’a définitivement réconcilié avec les agences web, grâce à lui j’ai découvert qu’il était possible de lancer une belle  boutique en ligne sereinement et en toute confiance.

Ceci-dit tous ces efforts et ces deux rencontres providentielles, ne m’ont pas permis de faire décoller mes ventes sur mon site Torpille, j’ai quelques clients fidèles qui achètent régulièrement, parfois j’ai des commandes de leurs parents ou de leurs amis qui ont bénéficié du bouche à oreille, mais rien qui ne me permet d’envisager un avenir pour Torpille.

C’est ainsi que depuis quelques mois, j’essaie de trouver le business qui me permettra de vivre de mon activité en ligne et de réduire parallèlement mon activité de conseil, activité qui me plait beaucoup, mais limitée vu que je vends mon temps, et que le temps n’est pas infini !

J’ai d’abord pensé vendre mes marques déposées : projet « Marques en Herbe » que je développerai probablement plus tard.

projet marques en herbe

Puis j’ai pensé à Cigalia, projet de site d’achats groupés dédié au e-commerce, et là il y aura peut-être une bonne surprise à la clé, car figurez vous que mon business plan mis en libre accès sur ce blog  a fait mouche, à tel point que je suis en contact avancé avec l’un des acteurs de l’achat groupé en France pour m’associer avec lui, ….  à suivre très prochainement.

Enfin, suite à une discussion avec  Patrice, qui me conseillait d’une part de lancer un projet plus en rapport avec mes passions (qui sont le golf et le voyage) et d’autres part de privilégier la vente de produits, plutôt que la vente de services, j’ai eu l’idée de vendre des belles  casquettes personnalisables à l’unité (en les brodant),  produits qui pourraient beaucoup plaire à une clientèle de Golfeurs.

D’où la naissance du projet Klaxon, nom de marque qui m’appartient et dont je dispose également du .com.

Logo réalisé par l’agence Creads, qui a su parfaitement répondre à tous mes critères, même à ceux que je n’ai pas su exprimer !

logo klaxon

Le problème avec ce projet, sur lequel je travaille depuis quelques semaines est double :

1. Les casquettes sont à 90% fabriquées en Chine, dans ces conditions difficile d’avoir la bonne coupe, dans la bonne matière et surtout dans les bons coloris, je souhaite proposer 18 coloris, du bleu ciel au prune en passant par le fuchsia ou le rouge Hermès.

Malgré ces difficultés, je pense avoir trouvé le bon partenaire Chinois, problème je dois commander 100 pièces au coloris (et c’est une grande faveur qu’il me fait, car normalement c’est plutôt 250, voir 500 pièces), mais  si acheter 100 casquettes bleu marine ne me fait pas peur, en acheter 100 en jaune poussin ou en vert anis c’est un peu chaud !

2. Broder des casquettes à l’unité, c’est une vraie tannée !

Il faut soit investir dans une machine qui brode correctement les casquettes, investissement entre 12 000 et 15 000€ ht !

Soit sous traiter la broderie, c’est ce que je compte faire au démarrage, mais cette solution est couteuse, la personne que j’ai trouvé pour cela me demande 7.50€ ht la broderie !

La casquette risque de couter cher au final, est-ce que les clients vont acheter ?  pas gagné !

Du coup ce projet me plait, mais il me fait un peu peur, peur de ne rien maitriser : ni la fabrication du produit, ni sa personnalisation !

Et puis la semaine dernière j’ai eu un flash :

et pourquoi je ne re-lancerai pas mes caleçons et mes culottes Torpille !

Caleçons et culottes Torpille

Ben oui, je maitrise la fabrication, mon fabricant est super, il est basé à Cholet, j’ai tous les patronages, les étiquettes, le packaging, je connais bien les techniques d’impression , bref j’ai toutes les cartes en main pour sortir un bon produit.

En plus c’est un produit assez facile à vendre sur internet, pas trop cher, renouvelable, qui peut faire l’objet d’un petit cadeau …

J’ai déjà un site référencé depuis 2 ans, qui méritera certes un relooking de la part des équipes d’Open Resources, mais bon qui est déjà quasi opérationnel.

Bref, pourquoi chercher midi à quatorze heures une idée de nouveau business, quand on en a déjà un qui ne demande qu’à décoller !

je n’aurai donc qu’un mot pour conclure :

Torpille est mort, vive Torpille !

Pour aller sur le site Torpille et profiter de soldes de -45% à -75% c’est ICI