Chers amis lecteurs, vous me connaissez surement en tant que créatrice de la marque Torpille ou encore comme rédactrice de tutoriels WordPress, mais sachez que mon véritable cœur de métier, mes domaines de compétences sont l’organisation, le développement et l’animation de réseaux de boutiques.

J’ai notamment été responsable réseau chez Vilebrequin pendant 12 ans, qui à mon départ en 2007 comptait 60 boutiques en propre, puis je suis intervenue pour différentes marques en tant que consultante, pour Arthur ou Princesse tam.tam par exemple.

A ce titre j’ai participé en début d’année à la rédaction d’un article sur la formation des vendeurs en boutique pour le magazine Boutique2Mode.

article techniques de vente Boutique2Mode

J’y développe ma méthode de vente en 7 étapes,  toutes à maitriser pour devenir un bon vendeur de boutique :

1. Se préparer à bien vendre (tenue de boutique, apparence physique)

2. Accueillir chaque client, comme son meilleur client

3. Reconnaitre le profil du client pour personnaliser la vente

4. Découvrir les besoins du client

5. Bien présenter les articles

6. Argumenter selon les motivations d’achat du client

7. Terminer la vente sur une note positive

Mais pour moi,  le moment prépondérant de la vente se situe dans les toutes premières secondes qui suivent l’entrée du client. 

Parce qu’inconsciemment en passant la porte d’une boutique le client se pose une multitude de questions :

  • Est-ce que les vendeurs sont contents que je sois là ?
  • Est-ce que je vais pouvoir découvrir tranquillement la boutique ?
  • Est-ce que l’on va bien me renseigner ? …
  • Est-ce que je vais attendre ?

Et 8 secondes, c’est exactement le temps qu’il lui faudra pour y répondre.

Or, la magie d’un premier contact réussi pour un vendeur, c’est d’y répondre positivement, instantanément, juste par un regard, par une attitude positive ou encore par un sourire sincère.

Cette première opinion du client déterminera alors tout le reste de la vente, car comme le dit  Henn Jeanson :

« la première impression est toujours la bonne, surtout quand elle est mauvaise »

Vous croyez que j’exagère ? Et bien tentez l’expérience, entrez dans plusieurs boutiques et je suis certaine que vous percevrez immédiatement l’ambiance qui y règne et le degré de professionnalisme des vendeurs.

Alors pour bien attaquer ses ventes, voici d’abord quelques attitudes qu’il vaut mieux éviter :

  • Ne pas dire Bonjour (la base !)
  • Continuer ses activités en cours sans prêter attention au client
  • être visiblement de mauvaise humeur
  • Cataloguer le client et adapter la qualité de l’accueil à son soit disant profil
  • Se jeter sur le client : « bonjour, puis-je vous aider? »
  • Suivre et observer fixement le client …

A l’inverse voici quelques attitudes plaisantes pour le client :

  • Être souriant, spontanément
  • Accueillir chaque client comme s’il s’agissait de votre meilleur client
  • Se rendre disponible ou tout au moins montrer au client par un contact visuel qu’on l’a bien vu et qu’on va s’occuper de lui rapidement
  • Sortir de la caisse pour se rendre encore plus accessible
  • Laisser au client le temps de jeter un œil à la boutique

Une fois cette phase d’accueil bien réussie, vous serez sur de bons rails pour mener à bien votre vente et si jamais le client ne souhaite pas acheter cette fois-ci, restez bon joueur, remerciez le pour sa visite et dites lui au-revoir comme vous le feriez avec un bon ami.

Vendre en boutique peut être un métier aussi détestable que passionnant, alors quitte à passer toutes ses journées dans un magasin à servir des clients, autant le faire bien, ça n’en sera que plus intéressant et surement plus rentable également à la fin du mois !