Le lundi 1er avril 2013 et il ne s’agit pas d’une blague, j’ai fait un énorme cadeau à ma santé :

j’ai décidé d’arrêter de boire du Coca Cola light et ce à effet immédiat.

Ça peut paraitre anodin, mais quand vous buvez 1 litre de Coca light (soit 3 cannettes) tous les jours depuis plus de 20 ans, ça le devient moins.

je fais un cadeau à ma santé, J'arrête de boire du coca cola light

Et quand vos proches, les médecins et les médias vous alertent en permanence sur les dangers de votre addiction, sans que vous ne réagissiez, ça devient de l’inconscience !

Par exemple :

  • Ma mère, experte es maladies et autres problèmes de santé, me rabâche depuis des années que le Coca Cola attaque mes os, elle est d’ailleurs persuadée que je suis déjà fragilisée, m’étant cassée la cheville voilà 17 ans lors d’un accident de moto et le gros orteil en 2007 quand ma perceuse a plongé dessus depuis l’escabeau.  C’est surement déjà les effets du Coca !

Plus sérieusement, de nombreux articles disent que la consommation quotidienne de Coca Cola diminue la densité minérale osseuse des femmes adultes. On parle alors d’ostéoporose.

« Trop de Coca Cola pourrait entraîner de l’ostéoporose et des paralysies. LeDr Moses Elisaf, directeur de l’étude menée par l’International Journal of Clinical Practice, est formel : une consommation excessive  de caféine provoque un manque de potassium dans le sang. Cette carence, appelée hypokaliémie, peut alors se traduire par une faiblesse musculaire simple ou généralisée, pouvant même aboutir à une paralysie totale, y compris des muscles respiratoires et cardiaques.

D’autres études estiment que la forte concentration d’acide phosphorique dans les boissons gazeuses light, entraineraient une diminution de l’absorption du calcium par les os. Cette diminution augmenterait la fragilité osseuse. »

  • Ma belle fille, Alexandra, qui est quand même en 3ème année de biologie, en rajoute une couche : le Coca Cola light provoque le diabète de type 2. Attention, on ne parle pas du gentil diabète de type 1, celui qui se régule à coup de piqures d’insuline, non, là on parle bien du diabète de type 2, celui qui vous rend aveugle pour toujours, celui qui attaque vos nerfs, provoquant d’horribles souffrances, quand il ne vous tue pas purement et simplement d’un infarctus.

Évidemment tous ça est dûment confirmé par des chercheurs encore plus capés qu’Alexandra, par exemple ceux de l’Inserm, qui ont publié une étude sur le sujet fin 2012 dans la revue American Journal of Clinical Nutrition.

« Le risque de développer un diabète de type 2 serait plus élevé chez les personnes qui consomment des boissons sucrées light en grandes quantités ».

« On a toujours pensé que les boissons sucrées light ne favorisaient pas le diabète, contrairement aux boissons sucrées « normales ». Les résultats de cette étude confirment au contraire une relation étroite entre boissons allégées en sucre et diabète de type 2.

… les femmes ayant favorisé la consommation de sodas « light » ont présenté un risque 2 fois plus élevé de développer un diabète de type 2 par rapport à celles qui ont consommé des sodas normaux. »  Voir l’article complet

En effet : « l’aspartame, de saveur sucrée trompe le cerveau. Les papilles situées au bout de la langue sensées reconnaître le goût de sucre n’arrive pas à évaluer le pouvoir sucrant de l’aspartame. Un message est envoyé au foie pour qu’il se prépare à recevoir du glucose alors qu’il n’en recevra pas. L’aspartame a un effet placebo sur le cerveau ».  voir l’article complet

Ça fait peur hein ? ben c’est pas tout !

  • Mon ancienne collègue de travail chez Petit Bateau, Caro, qui me souhaite bonne chance le jours de mon départ de la société et qui me souhaite par la même occasion de conserver le plus longtemps possible mes dents, référence à ma consommation de Coca Cola ! sympa !

Elle non plus n’a pas tort, le Coca Cola attaque les dents de façon irréversible :

« L’acidité des boissons au cola peut altérer, voire dissoudre l’émail dentaire.

Plusieurs facteurs  favorisent cette atteinte et notamment l’acidité des liquides. La perte minérale de l’émail,  s’observe dès que le pH de la boisson se situe en dessous de 5,5. Rappelons que plus une boisson est acide, plus son pH est faible. 7 correspond à la neutralité, 0 à une acidité très forte. Or le Coca Cola présente une acidité bien plus forte que cette valeur seuil, à savoir un PH de 1 … «    voir l’article complet 

Enfin, je vous invite à aller lire cet article très intéressant qui décrit ce qui se passe dans votre corps quand vous buvez du Coca Cola Light, c’est pas tip top !

Alors à ce stade de mon enquête et pour résumer la situation, voila ce que je risque potentiellement en continuant à boire 1 litre de Coca Cola light par jour, liste non exhaustive et non classée par importance des désagréments provoqués :

Tachycardie, hypertension artérielle, infarctus, arythmie, nausées et vomissements, maux de tête, diminution de la mémoire, diminution de la vitesse de la pensée, manque de concentration, troubles de la digestion, cancer du foie, cancer du poumon, autres cancers, caries, érosion dentaires, insuffisance rénal, crise de colique néphrétique, ostéoporose, ramollissement des dents et des os, déminéralisation et perte de vitamines, inflammations chroniques, arthrose, diabète, mort subite …

Et si je rajoute les désagréments supposément provoqués par l’aspartame, alors là, c’est la catha, il y aurait 92 troubles directement liés à l’aspartam, comme : Alzheimer, perte de mémoire, cancers, tumeurs, lupus, lymphomes, hypertension, asthme, Scléroses en plaques, problèmes cardiaques, crises d’épilepsies, irruptions cutanées, baisse et troubles de la vue, perte de cheveux, dépression, crampes, diabète, prise de poids, … etc.  voir l’un des nombreux articles publiés sur le sujet

Alors évidemment, on peut penser que tout ceci est surement très exagéré, certes, mais l’expression « il n’y a pas de fumée sans feu » prend ici tout son sens, je ne crois que tous ces chercheurs fomentent un complot contre la firme Coca Cola, ni même contre l’aspartame, au point d’inventer toutes ces pathologies, il doit bien y avoir une once de vérité dans tout ça !

Autre expression intéressante dans ce cas de figure : « dans le doute, abstiens toi » !

C’est pourquoi, ce 1er avril 2013, J’ai pris la décision d’arrêter de boire du Coca Cola light, car si j’aime tant cette boisson, je crois que j’aime encore plus la vie !